Le Jour du Dépassement de la France en 2022 :

Le 5 Mai

En utilisant 2,9 fois plus de biocapacité que ce qui est disponible par personne sur cette planète, l’économie française est mal préparée au réchauffement climatique ainsi qu’aux conséquences des pressions exercées sur les ressources naturelles. Il existe pourtant de nombreuses solutions.

En 2022, la date du 5 mai correspond, en France, à son jour du dépassement écologique. C’est le résultat des travaux de projection présentés ci-dessous d’après la projection actualisée – voir ci-dessous). Cela signifie que : si aujourd’hui tout le monde vivait comme les Français, le Jour du Dépassement de la Terre serait le 5 mai. Du 1er janvier au 5 mai, la population française par personne a consommé autant de ressources naturelles que la planète ne n’en renouvelle en une année, par personne. Ces données proviennent des comptes nationaux d’empreinte et de biocapacité (National Footprint and Biocapacity Accounts) publiés par la Footprint Data Foundation, l’Université de York et Global Footprint Network.

La guerre en Ukraine a mis en exergue le risque politique et économique croissant que fait peser ce déséquilibre des ressources sur les pays, les villes et les entreprises. Ce risque ne cesse de croître à mesure que le dépassement écologique se creuse. Afin de résorber ce déséquilibre des ressources, il convient de définir une stratégie de sécurité en ressources écologique plutôt que de laisser les crises et catastrophes subies faire le travail. (“Construisez votre avenir par design, pas par désastre”).

Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait 2,9 Terres pour subvenir aux besoins de tous les habitants. Malgré la taille considérable de la biocapacité de la France, il faut 1,9 Frances pour régénérer ce que la population française demande actuellement.

“Now-Casting” pour la France pour 2022

En général, les jours de dépassement d’un pays sont basés sur la dernière année de la dernière édition des comptes nationaux d’empreinte et de biocapacité. Pour l’édition 2022, la dernière année de données, basée sur les ensembles de données de l’ONU, est 2018. Pour estimer les chiffres plus récents de la biocapacité et de l’empreinte, des données supplémentaires sont nécessaires, si possible à partir de statistiques nationales officielles ou d’autres sources fiables telles que des données évaluées par des pairs. Ces données, combinées à des méthodes d’extrapolation permettent ensuite d’estimer des résultats plus récents. Ce processus est appelé now-casting.

Global Footprint Network a réalisé des now-casts pour des pays spécifiques en collaboration avec des institutions de ces pays. Ces estimations sont basées sur une combinaison de tendances historiques et de données récentes. Mais ce ne sont pas des comptes biophysiques complets basés sur des données officielles, aussi ces estimations doivent donc être traitées avec la même prudence qu’un travail de prévision. Il s’agit d’estimations préliminaires, qui peuvent donc différer des résultats officiels à venir. Les résultats officiels pour l’année 2022 seront probablement publiés dans l’édition 2026 des comptes nationaux d’empreinte et de biocapacité, en supposant que le délai du processus de déclaration des Nations Unies reste le même. Pour une explication plus détaillée du now-casting, consultez le rapport sur les estimations mondiales de 2021 ici.

Cette année, nous avons travaillé en étroite collaboration avec le WWF-France et son équipe de chercheurs afin de produire les résultats du now-casting pour la France. Nous avons constaté qu’au cours des quatre dernières années, l’empreinte de la France a légèrement augmenté, tandis que la biocapacité par personne dans le monde a également diminué. Le résultat net de cette analyse est que le jour de dépassement de la France en 2022 tombe 6 jours plus tôt qu’en 2018, date à laquelle nous avions mené avec les équipes du WWF-France un travail similaire.

Faire reculer le jour du dépassement de 25 jours, c’est possible

En 2022, il a fallu à la France seulement 4 mois pour consommer tout ce que la nature est en capacité de régénérer en une année. WWF France constate que tous les présidents de la Vème République ont laissé le déficit écologique du pays se dégrader. En moyenne, entre 1981 et 2007, le jour du dépassement a avancé de 10 jours à l’issue de chaque mandat.

WWF-France, avec l’appui de Global Footprint Network et d’autre partenaires, a étudiés trois scénarios prospectifs. Celui du WWF recommandé au gouvernement et nommé “planification écologique” montre que le jour du dépassement pourrait reculer comme il n’a jamais reculé en 1 mandat : du 5 mai (en 2022) au 30 mai (en 2027), soit un gain de 25 jours.

Non seulement c’est beaucoup mieux que tout ce qu’on a observé par le passé. Mais c’est aussi beaucoup mieux que si le président se contente d’appliquer les annonces déjà en cours. L’autre scénario étudié par le WWF nommé  “engagements déjà pris” démontre que si le nouveau gouvernement reste sur ses acquis, le jour du dépassement reculerait seulement de 3 jours et passerait du 5 mai (en 2022) au 8 mai (en 2027).

Faire reculer le jour de dépassement, c’est aussi permettre de sauver d’ici 2027 au moins 28 000 vies humaines de la pollution de l’air aux particules fines et de soutenir plus d’1,2 millions d’emplois grâce aux investissements effectués dans la transition écologique.

Télecharger le rapport du WWF-France.

Communiqué de presse – 05. mai 2022

Choisissez la taille du fichier à visualiser/télécharger :
petit (0.3 MB) | grand (0.6 MB)

Choisissez la taille du fichier à visualiser/télécharger :
Twitter Instagram